Jeux-vidéo/N°4 LA VILLE

TOP 10 – Les meilleures villes dans le jeu-vidéo

 L’un des atouts du jeu-vidéo est sa capacité à nous immerger dans un univers. Manette en main, le joueur a la liberté d’explorer dans ses moindres recoins les décors dans lesquels il progresse. Rien d’étonnant, dans cette perspective, à ce que le jeu-vidéo se soit approprié le territoire urbain. Petit florilège des meilleures villes dans le jeu-vidéo.

10

Alan Wake est un écrivain de romans d’horreur à succès. Pour se ressourcer et commencer l’écriture de son prochain roman, l’auteur se retire dans le petit bourg de Bright Falls. Enfouie dans une vallée du Montana, la ville semble bien paisible mais ne va pas tarder à livrer à Alan Wake ses secrets les plus obscurs… Dans une ambiance digne de Stephen King, ce jeu-vidéo lorgne vers le thriller psychologique et nous aspire dans les ténèbres d’une intrigue à mi-chemin entre le cauchemar et la folie… Alan Wake est sorti en 2010 sur XBOX 360.

09

Dunwall est la capitale de Gristol, un monde imaginaire qui emprunte son esthétique au Steam Punk. Imaginez l’Angleterre Victorienne qui aurait connu une évolution technologique dans le domaine des machines à vapeur. Rajoutez à cela une peste mystérieuse qui décime la cité et un complot visant à tuer l’Impératrice de Gristol et vous serez plongé dans les rues malfamées de Dunwall, où des gangs s’affrontent, des assassins empoisonnent les cuves de la distillerie de whisky de la ville et d’énormes baleiniers accostent sur les ports de la ville pour affréter l’huile de baleine, la principale source énergétique du continent. Dishonored est sorti en 2011 sur XBOX 360, Playstation 3 et PC.

08

Grand Theft Auto est certainement l’une des séries de jeux-vidéos les plus célèbres et les plus vendues au monde. Le principe est assez simple, vous êtes un gangster et vous devez tracer votre sillon dans la ville où se place l’intrigue jusqu’à en devenir le patron. Mais la série des GTA a dès ses débuts été connu pour son regard très acide sur la société américaine. Si les villes ont des noms déguisés, on devine bien que là où Liberty City est un clone officieux de New-York, Vice City est le pendant vidéo-ludique de Miami. Dans GTA Vice City, vous incarnez Tony, un petit voyou qui espère bien devenir le parrain de la ville, dans un pastiche savoureux du Miami des années 80. Sunsets envoutants, grosses bagnoles et Italo-disco à fond les ballons. Yeah baby. GTA Vice City est sorti sur Playstation 2 en 2004.

07

Shenmue était parti pour être une fresque gigantesque sur la vie de Ryo Hazuki. Jeune japonais à la recherche de ses origines qui devra devenir expert en kung-fu pour venir à bout des épreuves qui l’attendent. Le flop de la Dreamcast, dernière console de SEGA, a entraîné la mort prématurée de la série qui ne compte que 2 épisodes sur les 6 prévus. Mais Shenmue aura laissé une marque dans nos coeurs d’enfants. Dans le second épisode, Ryo se retrouve aspiré au coeur de Hong-Kong. Ses rues miteuses, ses gratte-ciels majestueux et son port gigantesque. Un grand moment de jeu-vidéo. Shenmue 2 est sorti sur Dreamcast en 2000.

06

Attention chef d’oeuvre. Final Fantasy VII reste pour beaucoup le jeu-vidéo ultime. Combien de petits garçons et de petites filles n’ont pas foulé le sol de Midgar, la capitale de Gaïa. Dans cette ville ultramoderne, les générateurs de la corporation ShinRa puisent sans scrupules l’énergie de la planète. Mais dans les taudis de la ville se prépare secrètement la rébellion. Un groupe d’activistes écologiques s’apprête à mener un attentat pour mettre fin au règne vénal de la ShinRa… Final Fantasy VII est sorti en 1997 sur Playstation.

05

Le brouillard opaque de Silent Hill en aura fait blêmir plus d’un. Série de jeux-vidéos horrifiques, la saga Silent Hill prend place dans les  rues lugubres de la ville qui donne son nom au jeu. Autrefois paisible, la petite bourgade est aujourd’hui hantée de créatures difformes et malsaines. La série, et en particulier le second opus aura marqué une génération de joueurs qui quelque fois encore, la nuit venue, repensent aux rues lugubres et labyrinthiques de Silent Hill… Silent Hill est sorti en 1999 sur Playstation.

04Digne d’un roman de James Ellroy, L.A. Noire vous met dans la peau d’un détective dans le Los Angeles des années 40. Au volant de votre Ford Coupé de 41, un feutre négligemment jeté sur votre crâne, laissé vous guider dans les artères gigantesques de la Cité des Anges où le mystérieux tueur aux dahlias noirs sème la panique… L.A. Noire est sorti en 2010 sur XBOX 360 et Playstation 3. 

03Venise. Ses canaux, ses églises, ses parfums. Certainement la plus belle ville au monde. Et maintenant imaginez Venise à la fin du 15ème Siècle, en pleine Renaissance. Leonardo Da Vinci n’avait alors que 30 ans, le pont du Rialto était encore en bois et les chevaux de la façade de la basilique San Marco siégeaient encore à Constantinople. Mais le charme si particulier de la Sérénissime était déjà là. Assassin’s Creed 2 vous met dans la peau d’Ezzio Auditore, jeune séducteur florentin qui devra endosser l’illustre capuche blanche de la conférie des assassins pour mettre fin à un terrible complot menaçant la République Sérénissime. Assassin’s Creed II est sorti en 2009 sur XBOX 360, Playstation 3 et PC. 

02

Grand Theft Auto IV vous fait changer de décors. Après le très exotique Vice City et l’immense San Andreas (qui vous embarquait dans une copie officieuse de la Californie) retour aux sources. Liberty City est évidemment le pendant vidéo-ludique de New-York, mais jamais le jeu-vidéo ne sera allé aussi loin dans la reconstitution d’une ville. Que vous fassiez un tour au milieu des buildings de verre d’Algonquin (Manhattan), que vous vous extirpiez d’une échauffourée dans le Bohan (Bronx) ou que vous soyez pris dans une course-poursuite au beau milieu de Broker (Brooklyn), vous vous retrouverez partout dans un New-York alternatif, tant dans l’immensité que dans l’ambiance de cette fabuleuse Liberty City… Grand Theft Auto IV est sorti en 2008 sur XBOX 360, Playstation 3 et PC.  

01Une cité submergée sous les eaux aux allures de New-York des années 30. Ambiance Art Déco, phonographes grésillants et publicités délicieusement kitsch. Bienvenue à Rapture, cité utopique créé par l’idéaliste Andrew Ryans, voulant échapper au monde corrompu de la surface et créer ses propres règles. Vous l’aurez deviné, l’enfer est pavé de bonnes intentions et Rapture sombre bien vite dans le chaos. Ses habitants, ravagés par l’Adam, une substance qui modifie leurs gènes, deviennent incontrôlables et une guerre intestine éclate au fond de la mer… C’est après le crash d’un avion au milieu de l’Atlantique, que notre héros, pour sauver sa peau, se dirige vers un mystérieux phare, dressé au beau milieu de l’Océan. C’est une Rapture en pleine déliquescence qui l’attend au bout de cet ascenseur dépressurisé… Bioshock est sorti en 2006 sur XBOX 360.

Léo Moser

2 réflexions sur “TOP 10 – Les meilleures villes dans le jeu-vidéo

  1. Très bon classement ! Je décalerais simplement le tout pour mettre Columbia ville de Bioshock Infinite en première place ! Mais Rapture restera une de mes plus grandes expériences de gamer…

  2. Pingback: [pop-up] urbain » Qu’est-ce qu’une « bonne » ville dans les jeux vidéo ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s