DIVERS/N°4 LA VILLE

Ces Viles créatures, j’ai nommé les EX

Si je vous disais qu’il y a un élément, un vil élément, qui nous relie toutes, quelque soit notre relation, que l’on soit hétéro, homo, maso, équilibrée, confiante, jalouse, mariée… Une chose, qui a tendance à nous pourrir que l’on soit heureuse et détendue ou complètement psychorigide… Je pense qu’à l’unanimité, vous me répondriez : « Son EX ». Et probablement d’ailleurs que vous assortiriez cela d’une pléiade d’autres noms d’oiseaux (je vous laisse imaginer lesquels, ça ne devrait pas être trop difficile) pour la qualifier.
28701599
L’EX c’est celle à qui, qu’on le veuille ou non, on se compare, et on est comparée.
La première fois que j’ai rencontré V., amie d’enfance de B. (l’amoureux) elle m’a dit texto : « Ça me fait plaisir de te rencontrer, t’as l’air très sympa » « non c’est vrai que l’AUTRE, elle était belle (pan !), intelligente (pan !), parlait plusieurs langues (pan !), mais bon t’as l’air… sympa toi (ding ding ding ! K.O !)! ».
Alors je peste, je bitch. Puis je la rencontre. Et le couperet tombe. C’est vrai que l’AUTRE, elle est belle, elle boit de la tequila comme personne, elle est foutue comme Angelina Jolie et pour couronner le tout, elle a un petit accent de l’Est qui ferait fondre tout homme sain d’esprit. J’agonise sous le poids de mes complexes, plus lourds que d’habitude, prêt d’elle.
Quand bien même vous avez la « chance » que celle d’AVANT, soit un laideron, vous découvrez toujours qu’elle était championne de ski, passionnée d’art ou juste extraordinairement drôle. Parce que de toute façon elle a toujours un truc que nous n’avons pas.
Pour toutes ces raisons, alors même qu’on ne la voit pas, elle reste là, gênante. Comme une présence au coin de notre estime.

Et puis parfois aussi, ELLE est vraiment là. Elle est là parce que, souvent, le célèbre principe « c’est quand on perd quelque chose que l’on se rend compte de sa juste valeur » s’applique. Il suffit de voir que Roméo -sûr qui l’on jure depuis des mois- a le cœur qui bat pour une nouvelle Juliette, pour immédiatement lui trouver un nouvel attrait.
L’été dernier par exemple, je sortais avec le garçon roux depuis un mois, quand J. -dont il était séparé depuis un an- a appris qu’il commençait à passer à autre chose. Hop, au détour d’une soirée elle est subtilement (voir quand même un peu agressivement vu le résultat) revenue à la charge… Total, je me suis retrouvée en moins de deux solo !
L’EX est définitivement une femme dangereuse. Sans tomber dans la jalousie excessive, la névrose maladive et l’espionnage quotidien du profil de Doudou d’amour (qui entraineraient la fuite assurée du mâle) il est primordial de garder un œil ouvert.

Mais a bien y réfléchir, ne sommes-nous pas nous-même des EX ?
Evidemment on ne se comporte pas comme ça avec tous nos ex-boyfriend, mais qui n’a jamais eu de pincement au cœur en tombant sur une photo de lui en train de dévorer une nouvelle demoiselle du regard ? Qui ne s’est jamais dit « non mais peu importe avec moi c’était mieux, j’ai partagé des choses avec lui, qu’elle n’aura jamais ». L’exemple le plus probant se retrouve souvent quand, après avoir vu un changement de statut amoureux du côté du mâle sur facebook, on :
•    Se met à checker intégralement le profil de la nouvelle,
•    Appelle les copines pour critiquer ses grosses cuisses ou ses seins qui tombent,
•    Passe la soirée devant Orgueil et Préjugés à dévorer un gros pot de glace (ou du saucisson dans mon cas)
•   Se décide à minuit à envoyer un message l’air de rien « Salut, ça va ? Je voulais prendre de tes nouvelles… »

Je tire deux conclusions à toute cette réflexion (très intellectuelle) :
•    Ne soyons pas viles, nous aussi. Arrêtons de vouloir garder un certain contrôle sur nos ex, ils passent à autre chose, ils sont heureux, et bien tant mieux.
•    Prêtez attention aux mots en lettre capitale. ELLE, L’AUTRE, L’EX c’était AVANT. Alors, sans baisser complètement sa garde, ne nous ruinons pas la vie en comparaisons et complexes inutiles, si on est là, c’est qu’ON LE VAUT BIEN (oh yeah !).

7 chansons qui nous permettent d’adopter la bonne attitude (ou pas) :

•    I’m every woman – Whitney Houston
•    Ex-Girlfriend – No Doubt
•    Toutes les femmes de ta vie – L5
•    Tu m’oublieras – Larusso (mauvais esprit cette Larusso !)
•    Oublie Ton Ex ft. Djany – Fababy  (attention gros gros son)
•    Les Ex – Camille
•    I’ll kill her – Soko

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s